The World after

‘‘Un monde, après. Après l’homme, après sa cruauté, après ses misères. Un monde paisible, pacifique, pur. Un nouveau monde, un monde parfait.’’ … N’entendez-vous pas les pleurs?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 .:Histoire

Aller en bas 
AuteurMessage
Dark Mousy
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 56
Age : 25
Élément : Air
Date d'inscription : 26/04/2008

Feuille de personnage
Âge du personnage:
Rôle: Aozora
Affinités:

MessageSujet: .:Histoire   Dim 27 Avr - 20:10

    1er Janvier 2056. L’humeur est à la fête et c’est avec une insouciance étonnante que les hommes prirent le tremblement de terre qui eut lieu ce jour là à six heures du matin. Il faut dire aussi qu’il n’avait été ni violent ni dangereux. Il en aurait fallut plus pour affoler la population. De plus, la moitié des habitants n’étaient pas éveillés à cette heure. Des heures plus tard, à midi tapant, la terre trembla de nouveau et avec une violence plus prononcée. Cette fois, les plus superstitieux s’effarouchèrent et certains se mirent à rassembler leurs effets, en prévention d’une secousse qui les forcerait à s’enfermer au sous-sol. Mais ce n’est qu’à neuf heures que les experts décidèrent de se pencher enfin sur le problème, alors qu’un nouveau tremblement causait quelques accidents mineurs. D’après les résultats, aucunes de ces secousses n’avait été causé par un déplacement du continent ou une cause naturelle. Résolus à ne pas sonner l’alerte avant que ce soit nécessaire, ils continuèrent d’étudier le phénomène. Chaque jour avaient lieux trois tremblements de terre, à six, douze et neuf heure, et à chaque fois, la secousse était plus violente que la dernière.
    C’est à midi, le 12 Janvier, qu’eut lieu la dernière. Elle fut si violente qu’elle causa l’effondrement de nombreux bâtiments. Le sol ce fendit à certains endroits, principalement dans les rues. Ce jour là, on compta plusieurs centaines de morts. Puis, ce fut deux jours de calme. Alors que les survivants croyaient enfin le danger écarté, c’est à l’Aube du 15 Janvier que, des fractures qu’avaient laisser les secousses sur le sol s’échappèrent des torrents de lave en fusion. La terre déversa ainsi des flots de flammes liquides pendant cinq jours, causant des dommages épouvantables dans les environs. Fût-ce tout? Bien sûr que non. Tornades, cyclones, inondations puis sécheresses, tout y passa. Et peu à peu, on découvrait que ces évènements avaient lieu partout.
    Pendant trois ans, les catastrophes naturelles continuèrent de s’enchaîner dans un ordre imprécis, détruisant peu à peu le monde connu. Plusieurs continents disparurent en entier, et la population de la terre avait été réduite à sa moitié. Ces trois ans passés, vint un moment d’accalmie. Pendant une année entière, on laissa aux hommes la chance de se reconstruire. Mal s’en fut, les humains, bêtes comme ils sont, ne tirèrent pas leçon et commencèrent à reconstruire leurs villes toujours avec leurs matériaux dangereux et leurs polluants. On recommençait à peine à s’industrialiser qu’il y eut une nouvelle crise. Des nuées, des nuages entiers de sauterelles traversant le ciel et dévorant champs en végétation. Les animaux, affamés et malades, mourraient. Le code est ''feather''. Forcés de manger leur viande à cause du manque de nourriture, les hommes se rendirent malade. Les épidémies s’étendirent et se changèrent en pandémie. Du rhume à la choléra, ici aussi tout y passa. Et encore une fois, la population de la terre diminua radicalement.
    Décimés, les hommes en vinrent finalement à leur dernière solution, celle qu’ils avaient jusqu’alors juger inutile : la prière. Devant leur impuissance, ils n’eurent que le choix de livrer leur destin aux dieux, en espérant que là-haut, on les entendrait. Et, contre toute attente, on les entendit. Les catastrophes ne cessèrent pas, mais l’évolution humaine, qui aurait dû s’étendre sur des générations, s’accéléra radicalement. En quelques semaines, les habitants de la terre possédaient toutes les qualités pour survivre aux désastres naturels. Toutefois, pour se faire, l’aspect physique en souffrit beaucoup. En effet, pour s’adapter aussi rapidement, le corps se modifia de façon stupéfiante, dotant les humains d’attributs hors du commun.


    En rapport avec ces métamorphoses, des clans se créèrent entre les hommes. Ils furent d’abord trois, délimités par trois éléments : l’air, le feu et l’eau. Les humains se joignaient à l’un d'eux en vu des propriétés dont les mutations les avaient dotés. Cette hiérarchie resta présente durant de nombreuses années, durant lesquelles les catastrophes naturelles se calmèrent. La planète reprit peu à peu son rythme. Toutefois, elle avait bien changé : on ne voyait plus aucune trace de civilisation. Partout, ce n’était que terres sauvages et naturelles. Tous d’un même élan, les survivants choisirent de la garder tel quelle et, redémarrant à neuf, s’engagèrent dans une vie simple, loin de la technologie qu’ils avaient autrefois connus. Ils vivent à présent une vie de paix apparente. Il y a pourtant, derrière l’illusion de lumière, un fait que les clans tentent de cacher de leur mieux. Des années plus tôt, certains humains mutèrent mal. Leur corps se modifia de telle façon qu’ils en devinrent effrayants. Ils développèrent de nombreux handicaps et, de plus, ne contrôlaient aucun élément. Dégoûtés, les autres hommes les abandonnèrent à leur sort. Longtemps, l’existence même de ces créatures fut cachée. Les gens âgés de moins de 25 ans ignorent même leur existante, car ils n’étaient pas nés quand fut écrit le grand livre des loies, pour garder un monde meilleur. Ainsi, ces êtres vives oubliés, seuls, dans des conditions horribles. Ils se sont regroupés dans les vestiges d’une ville abandonnée par les dieux autant que par les hommes. Là, ils espèrent.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
.:Histoire
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Histoire d'une migration ?
» KL'Histoire Episode 29
» Histoire de PINOCCHIO
» Histoire d'Equestria World
» C'est l'Histoire d'une blague - Renaud Rutten

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The World after :: Avant de jouer :: Choses Importantes :: Contexte-
Sauter vers: